Redémarrage dans l’hôtellerie-restauration: des contrôles sont nécessaires

Aujourd'hui, partout en Suisse, les bars et les restaurants peuvent rouvrir leurs portes. Un concept de protection élaboré par les partenaires sociaux de l’hôtellerie-restauration permet d’assurer la protection de la santé du personnel et des client-e-s. Mais des contrôles stricts sont nécessaires.

Le Conseil fédéral a décidé que les établissements de l'hôtellerie et de la restauration peuvent rouvrir dès aujourd'hui. Les partenaires sociaux ont élaboré un concept de protection pour la réouverture qui devrait protéger les employé-e-s et les client-e-s contre le coronavirus.

Mesures d'hygiène et maintien de la distance

Le concept de protection se concentre sur les mesures d'hygiène et les règles de distance. Dans le restaurant, la cuisine, les salles de pause et les toilettes, une distance de 2 mètres doit être maintenue entre les employé-e-s et entre les groupes de client-e-s (quatre personnes au maximum). Les tables et les lieux de travail peuvent également être protégés par des cloisons, du plexiglas, etc. Les employeurs doivent fournir suffisamment de savon, de désinfectant et d'autres équipements de protection (masques, visières).

Ne pas exposer les personnes à risque

Il est essentiel que les employé-e-s malades soient renvoyés chez eux immédiatement. Les client-e-s présentant des symptômes tels que la toux doivent également éviter les restaurants.

Les employé-e-s qui appartiennent à un groupe à risque ne sont pas tenus de travailler dans l'établissement. Selon la deuxième ordonnance Covid-19 du Conseil fédéral, ils ont le droit de rester à la maison avec leur salaire complet si aucun travail de remplacement ne peut leur être attribué à distance.

Changer de vêtements, changer les ustensiles

Les vêtements de travail doivent être changés chaque jour et lavés après usage. Les ustensiles de table (nappe, plateaux, cartes de menu, moulins à épices, etc.) doivent être également changé / nettoyé entre chaque client. Les employeurs doivent aussi informer de manière proactive les employé-e-s et les clients sur les mesures de protection et les règles de distance dans l'entreprise, et veiller à leur respect.

Les cantons doivent surveiller

Le concept de protection n'a de valeur que dans la mesure où il est réellement appliqué dans les entreprises. Les autorités cantonales doivent veiller à ce que la protection des employé-e-s soit scrupuleusement assurée. Afin de détecter rapidement toute violation, Unia met à la disposition des employé-e-s un formulaire avec lequel ils peuvent signaler les problèmes.