Référendum dans le canton de Berne: Non à plus de travail le dimanche!

Le Grand Conseil du canton de Berne autorise désormais les magasins à ouvrir deux dimanches de plus par an. Unia s’oppose à cette nouvelle attaque contre les conditions de travail dans le commerce de détail et a lancé le référendum.

Cette extension du travail dominical survient en pleine crise de coronavirus. Le personnel du commerce de détail – et spécialement du secteur alimentaire – a pu maintenir l’approvisionnement général dans un moment difficile.

Alors que les salarié-e-s de cette branche essentielle ont récolté beaucoup d’applaudissements, le Grand Conseil bernois leur donne à présent une claque retentissante. Sous la pression des grands distributeurs, il déréglemente le temps de travail au lieu de revaloriser les salarié-e-s.

Le dimanche est un jour de repos

Le syndicat Unia lutte contre un nouvel affaiblissement du repos dominical. Le dimanche est le jour de la famille. Il existe pour les loisirs, la détente et les contacts sociaux. Cela doit rester ainsi à l’avenir, surtout pour le personnel de vente!

En lançant le référendum, Unia permet aux votant-e-s de défendre le repos dominical et la protection des salarié-e-s. Ces dernières années, dans plusieurs cantons, ils se sont prononcé contre une extension des heures d’ouverture des magasins.