Lettre au Conseil fédéral: protégeons les soignant-e-s!

Au moins 3000 employé-e-s de la santé sont morts dans le monde dans la lutte contre la pandémie. Unia, Amnesty International, l’ASI et le SSP demandent au Conseil fédéral une enquête indépendante. Elle doit montrer l’impact de la crise sur le personnel soignant et clarifier la gestion de la crise.

Selon des estimations, jusqu’en juillet 2020, plus de 230 000 employé-e-s de la santé ont contracté le Covid-19 dans le monde. En Suisse aussi, ils étaient fortement exposés au risque d’une infection. Ils ont accompli leur travail dans cette crise sans précédent avec un grand engagement. Cependant, à ce jour, il n’existe pas de données précises pour la Suisse sur les conséquences de la pandémie pour ces professions.

Conséquences de la pandémie pour le personnel de santé

Afin d’améliorer la protection de la santé du personnel de santé, Unia et les organisations partenaires demandent au Conseil fédéral de mandater une enquête indépendante. Elle doit montrer les effets de la pandémie sur les soignant-e-s et évaluer les mesures prises pour gérer la crise.

Compte tenu de la surreprésentation des femmes et des personnes d’origine étrangère dans ces métiers, les signataires demandent aussi qu’une approche liée au genre et à l’origine soit intégrée dans l’analyse.