Soignant-e-s et Covid-19: accès au vaccin sans obligation!

La protection du personnel de santé a une importance capitale dans la crise du Covid-19. Les soignant-e-s doivent avoir un accès prioritaire au vaccin. Néanmoins, ils doivent être libres d’en faire usage ou non.

Les soignant-e-s sont particulièrement exposés au risque de contracter le Covid‑19. Beaucoup sont épuisés et surmenés, ce qui peut entraîner une évolution grave de la maladie. Il est donc très important de protéger le personnel de santé.

Garantir l’accès prioritaire au vaccin

Unia soutient la recommandation de vaccination de la Confédération pour les personnes vulnérables ainsi que pour le personnel soignant et accompagnant. Avec neuf autres organisations d'employé-e-s et d'employeurs, le syndicat a signé un texte d’orientation à ce sujet. Les entreprises doivent informer le personnel de santé sur les vaccinations recommandées et garantir à leurs collaboratrices et collaborateurs un accès prioritaire au vaccin pendant le temps de travail.

Pas de vaccination obligatoire!

Cependant, la vaccination ne doit en aucun cas être imposée au personnel soignant. Les associations et les syndicats sont clairs: il convient de respecter la décision individuelle des employé-e-s. Chacun-e doit pouvoir décider de se faire vacciner ou non, sans aucune pression de la part de l’employeur. Les entreprises doivent donc renoncer à ordonner la vaccination.

Combattre maintenant l’importante pénurie de personnel

Pour décharger les soignant-e-s et agir à court terme contre la pénurie aiguë de personnel, Unia demande aux cantons et aux homes de veiller à ce que les institutions s’entraident par le biais de pools de personnel. Il faut aussi exploiter toutes les mesures de soutien supplémentaires possibles, comme par exemple la mobilisation des civilistes.