Victoire d’étape pour le personnel de vente!

Le Conseil des États ne veut pas laisser les cantons ouvrir les magasins 12 dimanches cette année et la suivante. C’est un succès pour le personnel de vente. Il appartient maintenant au Conseil national de rejeter également la proposition correspondante.

Toute extension des heures d’ouverture des magasins exige une augmentation ou une flexibilisation du temps de travail des employé-e-s. C’est ce qu’a rejeté le Conseil des États aujourd'hui. Il dit non à une augmentation du travail du dimanche dans la vente, qui passerait du maximum actuel de 4 jours à 12!

Arrêter l’extension à outrance du travail le dimanche

C’est un grand succès pour le personnel de vente. Ce matin encore, Unia et les vendeuses et vendeurs ont demandé devant le Parlement un arrêt de l’extension du travail dominical dans la vente. Leur effort a porté ses fruits.

Rejet attendu au Conseil national

Lundi prochain, le Conseil national se prononcera sur la question. Unia l’appelle à suivre la chambre haute et à rejeter cet objet. Il s’agit de mettre un terme au stress, à la pression et à la flexibilisation unilatérale des horaires de travail!