Les employé-e-s de Migros réclament des hausses de salaire

Aujourd’hui, jeudi 7 octobre, les employé-e-s de Migros, soutenus par Unia, ont réclamé une amélioration de leurs salaires. Après les efforts fournis pendant la pandémie, ils le disent haut et fort: «À notre tour maintenant». Ils le répèteront le 30 octobre, jour de mobilisation nationale en faveur des métiers essentiels.

Le personnel de Migros l'exige: il faut enfin des hausses de salaires pour tou-te-s! Partout en Suisse, les employé-e-s de Migros se sont mobilisés aujourd’hui pour se faire entendre. En effet, Migros fait clairement partie des gagnants de la pandémie. Les chiffres montrent que la productivité du travail a augmenté: les salaires doivent faire de même!

Migros toujours à la traîne

Depuis des années et malgré de bons résultats en 2020, les hausses de salaires sont plus basses chez Migros qu'ailleurs, tout comme les salaires minimums. De plus, beaucoup d’employé-e-s ont perdu du pouvoir d'achat année après année, à cause de l’augmentation du coût de la vie. Ceci alors que le travail est toujours plus intense et que les employé-e-s doivent être toujours plus flexibles. Sans parler de l’énorme effort fourni pendant la pandémie!

Les revendications du personnel

Soutenu par Unia, le personnel exige:

  • 2% de hausse générale des salaires
  • Au moins 100 francs d'augmentation des salaires minimums
  • Plus de personnel
  • La fin des contrats précaires
  • La protection de la CCNT Migros pour le commerce en ligne

Manifestation le 30 octobre

Unia, le plus grand syndicat du commerce de détail, s'engage avec le personnel Migros pour améliorer les salaires et les conditions de travail. Le 30 octobre prochain, plusieurs manifestations nationales intersectorielles se dérouleront dans divers lieux en Suisse pour réclamer de meilleurs salaires, plus de respect et de solidarité. Les employé-e-s de Migros y seront, car leur effort doit enfin être récompensé par autre chose que par de belles paroles!